Rock And Live

13-14-15.07.2022 – Guitare En Scène – Saint-Julien-en-Genevois (74)

Qui dis fans de metal, dit fans de riff alors direction Guitare En Scène ou les plus grands guitaristes se produisent. En effet, c’est ici que l’équipe de Rock And Live s’établira pendant les trois prochaines soirées. Au programme : Airbourne, Scorpions, Black Label Society, Gotus, George Thorogood et Jeff Beck accompagné de Johnny Depp.

MERCREDI 13 JUILLET
– DAY 01 –

20h00. Le premier groupe à monter sur la grande scène est nul autre que Black Label Society. Les quatre américains originaires de Los Angeles nous proposent un heavy metal lourd et mélodique. Au centre, on retrouve l’emblématique Zakk Wylde au chant et à la guitare, connu pour son pinch harmonique et sa vitesse de jeu rapide. Il est entouré de John Deservio à la basse, Dario Lorina à la guitare rythmique et Jeff Fabb à la batterie. Tous vêtus de leur veste à patch, Zakk Wylde s’impose sur le devant de la scène avec son kilt rouge, son pied de micro tête de mort mais aussi avec sa posture. Durant une heure et demi, les morceaux s’enchaînent tels que « Set Your Free » et « Destroy & Conquer » issus de leur dernier album Doom Crew Inc. sorti en 2021, « In This River » (Mafia, 2005) ou encore « Stillborn » (The Blessed Hellride, 2003).

22h00.  La soirée est déjà bien avancée et c’est maintenant au tour d’Airbourne de faire le show. Pour nous c’est aussi le moment de découvrir le nouveau line up. En effet, au côté des frères O’Keeffe : Joel (chant et guitare) et Ryan (batterie) et de Justin Street (basse) se tient désormais Jarrad Morrice à la guitare rythmique. Les quatre australiens débutent le set avec « Ready To Rock » (Black Dog Barking, 2013), un hymne au rock n’ roll et une excellente entrée en la matière, donnant ainsi la mesure pour la suite. Dans un premier temps, ce sont les morceaux les plus emblématiques, c’est-à-dire ceux des premiers albums qui sont joués comme « Back In The Game » (Black Dog Barking, 2013) ou encore « Girls In Black » (Runnin’ Wild, 2017). Puis viens les nouveaux avec « Burnout The Nitro » (Boneshaker, 2019) ou encore « It’s All For Rock N’ Roll » (Breakin’ Outta Hell, 2016) avant de terminer avec le rappel et des titres issues de leur premiers albums comme « Raise the Flag » (No Guts. No Glory, 2010). Scéniquement parlant, le show est toujours construit sur le même schéma avec un Joel qui ouvre des canettes de bière avec sa tête, qui fait un petit tour dans la foule sur les épaules d’un roadie et qui distribue des verres de bières au public.

SETLIST AIRBOURNE

Ready to Rock
Too Much, Too Young, Too Fast
Back in the Game
Girls in Black
Burnout the Nitro
Boneshaker
Bottom of the Well
Breakin’ Outta Hell
It’s All for Rock ‘n’ Roll
Stand Up for Rock ‘n’ Roll
Live It Up
Raise the Flag
Runnin’ Wild

01h00. La soirée continue avec la marque de fabrique de Guitare En Scène à savoir la Jam Session. Pour cette édition 2022, on retrouve Gus G (ex-Ozzy Osbourne, Firewind) et Ivan Keller (Marco Mendoza, Dino Jelusick) aux guitares, Mario Lepoglavec à la batterie (Marco Mendoza, Dino Jelusick), Marco Mendoza à la basse (ex-Whitesnake, ex-The Dead Daisies, Iconic) ainsi que Dino Jelusick au chant (Whitesnake). Ils seront plus tard rejoints par la chanteuse Maggy Luyten (The Prize). Nous avions entendu que Joel O’keeffe avait annulé sa participation mais après les cinq morceaux prévus et donc au moment du rappel, il nous fait la surprise de monter sur scène pour interpréter « Highway To Hell » d’AC/DC avec les artistes déjà présent.  Ce n’est donc pas cinq titres comme initialement prévu qui sont interprétés mais 8 ou 9, car oui, on ne les arrête plus !

JEUDI 14 JUILLET
– DAY 02 –

20h00. Pour ce deuxième jour de festival, on change un peu de registre puisque ce soir c’est Robert Cray qui foule le plancher. Connu pour être l’un des plus grands vendeurs de disque de blues, Robert Cray nous interprète ces titres mais aussi ceux d’autres légendes, portant ainsi haut les couleurs du blues et de la soul.

22h00. La soirée continue dans la même atmosphère avec le guitariste britannique Jeff Beck qui entre en scène avec ces trois musiciens. Pendant 40 minutes, il nous interprète tantôt des reprises tantôt des compositions avant d’être rejoint par Johnny Depp à la guitare et au chant. Ensemble, ils continuent les reprises telles que « Isolation » de John Lennon. Mais avant, Johnny Depp laisse tomber la guitare électrique pour s’emparer d’une guitare acoustique et commencer presque à capella « This is a Song for Miss Hedy Lamarr » extrait de leur album en collaboration qui sortira le lendemain et intitulé 18, parce que lors de leur rencontre, Jeff Beck et Johnny Depp se sentaient à nouveau comme à leur 18 ans. Musicalement, Jeff Beck est un maitre dans son domaine et il n’y a rien à redire. En revanche, on regrette le volume trop bas du côté des guitares de Johnny Depp mais entendre sa voix fait vraiment plaisir : douce, un peu cassée, bref qui correspond bien au personnage.

VENDREDI 15 JUILLET
– DAY 03 –

20h00. Pour ce troisième (et dernier jour pour nous), on commence la journée avec George Thorogood & The Destroyers. Originaire des Etats-Unis, le groupe oscillant ente du blues, du boogie-blues et du rock n’ roll est composé  Jim Suhler à la guitare, Bill Blough à la basse, Jeff Simon à la batterie, Buddy Leach au saxophone et bien entendu de George Thorogood au chant et à la guitare.

SETLIST GEORGE THOROGOOD

Rock Party
Who Do You Love? (Bo Diddley cover)
Shot Down (The Sonics cover)
Night Time (The Strangeloves cover)
I Drink Alone
One Bourbon, One Scotch, One Beer (Amos Milburn cover)
Gear Jammer
Get a Haircut
Bad to the Bone
Tequila (The Champs cover)
Move It on Over (Hank Williams cover)
Born to Be Bad

22h00. La nuit c’est maintenant bien installé et on accueil sur scène Scorpions pour un concert presque intimiste. Après quelques minutes d’impatiences, l’énorme rideau qui masque la scène tombe enfin démasquant ainsi les cinq protagonistes qui entament « Gas In The Tank », extrait de leur dernier album Rock Believer sorti en début d’année (février 2022). Ce dernier opus parait sept ans après Return To Forever (2015) et est le premier album enregistré avec Mikkey Dee à la batterie. D’ailleurs, ce dernier déborde d’énergie derrière ces fûts, tout comme ces compères qui tiennent le devant de la scène : Matthias Jabs et Rudolf Schenker aux guitares, Pawel Maciwoda à la basse et Klause Meine au chant. Comme d’habitude on en prend plein les yeux, entre les jeux de scène des musiciens et l’écran géant qui diffuse des vidéos hypnotisantes. Les tubes s’enchainent tel que « Will Of Change » que les Allemands ont ré-écrire  pour l’Ukraine ou encore « Big City Nights » avant de terminer avec les incontournables « Still Loving You » et « Rock You Like A Hurricane ».

SETLIST SCORPIONS

Gas in the Tank
Make It Real
The Zoo
Coast to Coast
Seventh Sun
Peacemaker
Bad Boys Running Wild
Delicate Dance
Send Me an Angel
Wind of Change
Tease Me Please Me
Rock Believer
New Vision
Blackout
Big City Nights

Still Loving You
Rock You Like a Hurricane

00h00. Pour finir cette soirée en beauté on retrouve Gotus sur la scène du village. Le supergroup a été initié par le guitariste Mandy Meyer (Unisonic, Krokus, ex-Gotthard) afin de revisiter et reprendre en live les morceaux qu’il a écrit tout au long de sa carrière. Pour cela, il s’est entouré de Pat Aeby à la batterie (ex-Krokus), Tony Castell à la basse (Crystall Ball, ex-Krokus), Alain Guy au clavier ainsi que de Ronnie Romero (Michael Schenker Group) au chant. Et c’est donc sans surprise, que les titres de Korkus, Gotthard, Unisonic ou encore Cobra, House Of Lords et Katmandü s’enchainent. Mais avant de clôturer le set, Gotus nous offre une jolie surprise en faisant monter sur scène le chanteur Dino Jelusick (Whitesnake) pour interpréter « Rockin’ In The Free World » de Neil Young. La soirée prend fin et le public commence à quitter peu à peu le site du festival. Pour nous il est temps de prendre la route direction les Harley Days à Morzine-Avoriaz mais pour Guitare en Scène les festivités continue avec entre autre Beth Hart la marraine du festival ainsi qu’Uriah Heep et Deep Purple qui clôturont cette édition 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A la une

Derniers articles

26.07.2022 – Judas Priest + The Dead Daisies – Théâtre Antique – Vienne (38)

lire la suite

16.07.2022 – Status Quo – Harley Days – Morzine-Avoriaz (74)

lire la suite

13-14-15.07.2022 – Guitare En Scène – Saint-Julien-en-Genevois (74)

lire la suite

Suivez-nous

Rock And Live