Rock And Live

07.02.2020 ~ Sabaton + Apocalyptica + Amaranthe ~ Zenith ~ Paris

En ce vendredi ensoleillé nous voilà sur la route direction les Zenith de Paris pour une soirée très attendu. Et oui, ce soir, ce sont trois groupes que j’adore, à savoir : Sabaton, Apocalyptica et Amaranthe ! Tout ça promet une soirée haute en couleur !

On arrive tout pile pour l’entrée d’Amaranthe sur scène. Les six Suédois se distinguent par leur line-up comportant une chanteuse et deux chanteurs. En effet, on retrouve au chant clair Elize Ryd et Nils Molin (aussi chanteur de Dynazty) et au scream Henrik Englund. Leur trois voix bien distincts s’accordent à la perfection et mêlent brutalité et douceur. Avec eux, il y a Morten Løwe Sørensen à la batterie, Johan Andreassen à la basse et Olof Mörck à la guitare. Et c’est vrai qu’une deuxième guitare ne serait peut-être pas de refus et donnerais encore plus de puissance à leur son ! Mais en attendant, les morceaux s’enchaînent tous plus entraînant les uns que les autres, surtout « That Song » ou le public frappe des mains en rythme. Et cela passe bien trop vite à mon goût !

SET LIST AMARANTHE

Maximize
Digital World
Hunger
Amaranthine
GG6
Helix
That Song
Call Out My Name
The Nexus
Drop Dead Cynical

C’est ensuite au tour d’Apocalyptica de monter sur scène. Les trois violoncellistes Paavo Lötjönen, Eicca Toppinen et Perttu Kivilaakso ainsi que Mikko Sirén à la batterie, nous offrent un set fort en émotion. Tout d’abord, les Finlandais débutent avec trois de leurs compositions, avant d’inviter Elize Ryd d’Amaranthe à les accompagner au chant sur « Seemann » de Rammstein et « I Don’t Care ». Par la suite, ils reprendront deux morceaux de Metallica « Seek & Destroy » et « Nothing Else Matters » sur lesquels je tire mon chapeau au public qui connaissait sur le bout des doigts les paroles et qui les a merveilleusement bien interprétées. Enfin, nous avons eu tout de même droit aux premières notes de « La Marseillaise » qui a lancé le Zénith pendant une bonne minute !

SET LIST APOCALYPTICA

Ashes Of The Modern World
Path
En Route to Mayhem
Seemann (Rammstein cover, with Elize Ryd)
I Don’t Care (with Elize Ryd)
Grace
Seek & Destroy (Metallica cover)
Hall Of The Mountain King (Edvard Grieg cover, incl. Thunderstruck and ‘La Marseillaise’ snippets)
Nothing Else Matters

Enfin, pour clôturer cette belle soirée, c’est à Sabaton de faire le show. Un grand drap « Sabaton, The Great Tour » dissimule la scène. « In Flanders Fields » et l’intro de « Ghost Division » font monter la pression. Le public est plus qu’impatient ! Le rideau tombe et c’est sous une avalanche de pyrotechnie que les cinq Suédois font leur apparition. Parés de leur treillis, ils arpentent, grands sourires aux lèvres, la scène qui a pris l’apparence d’une tranchée avec ses barbelées et ses sacs de sables.

Le line-up n’a pas changé, on retrouve au chant Joakim Brodén, Pär Sundström à la basse, Chris Rörland et Tommy Johansson aux guitares et enfin Hannes Van Dahl perché en haut de son tank avec sa batterie.

Si comme à leur habitude, une grande partie de leur discographie est représenté, c’est surtout le petit dernier The Great War qui est mis en avant ce soir avec entre autre « Seven Pillars Of Wisdom », « The Red Baron » ou encore « 82nd All The Way » (ou Amaranthe aurait été les bienvenus sachant qu’ils ont repris le morceau et tourné un clip…).

Si Joakim à raconter moins de blagues que d’habitude, les surprises n’était pas en reste. Masque à gaz sur « The Attack Of The Dead Men », tire de bazooka et le plus génial : la présence d’Apocalyptica sur 6 morceaux. Les Finlandais ont l’honneur d’introduire « Angels Callings ». D’abord, positionnés en hauteur, en fond de scène, ils rejoignent Sabaton sur le devant des planches avec « Fields Of Verdun ». Mikko Sirén, les rejoint avec une caisse claire sur « The Price Of A Mile » pour encore une fois nous offrir un magnifique tableau. S’ensuit alors de « Dominium Maris Baltici » avec une intro aux violoncelles puis « The Lion From The North » avant de clôturer avec « Carolux Rex » ou Sabaton enfilent leurs manteaux et troquent leurs guitares/basse camouflage pour des instruments à l’effigie de la chanson.

La fin approche, Apocalyptica et Sabaton salut le public et quitte la scène. Mais, nous on en veut encore ! Le Zenith est en ébullition, les gradins tapent sur le plancher à faire trembler toute la structure. Pas le choix, Sabaton remonte sur scène pour quatre derniers morceaux et faire tomber une pluie de « cartes imagées » se référant à leur univers qu’on s’empressera bien sure de ramasser en souvenir de cette superbe soirée !

SET LIST SABATON

Ghost Division
Great War
The Attack Of The Dead Men
Seven Pillars Of Wisdom
The Lost Battalion
The Red Baron
The Last Stand
82nd All The Way
Night Witches
Angels Calling (with Apocalyptica)
Fields Of Verdun (with Apocalyptica)
The Price Of A Mile (with Apocalyptica)
Dominium Maris Baltici (with Apocalyptica)
The Lion From The North (with Apocalyptica)
Carolux Rex (with Apocalyptica)

Primo Victoria
Bismarck
Swedish Pagans
To Hell And Back

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A la une

Derniers articles

29.02.2020 ~ Galderia + Critical Paint ~ Le Brin de Zinc ~ Barberaz (73)

lire la suite

09.02.2020 ~ Dragonforce+ Frozen Crown + Athanasia ~ CCO ~ Villeurbanne (69)

lire la suite

07.02.2020 ~ Sabaton + Apocalyptica + Amaranthe ~ Zenith ~ Paris

lire la suite

Suivez-nous

Rock And Live